Latest News

COMMUNIQUE DE PRESSE – Malawi reçoit un décaissement de 8M$ de L’ARC pour les ménages affectés

Télécharger en version PDF.

JOHANNESBURG, Afrique du Sud / LILONGWE, Malawi / HAMILTON, Bermudes, 14 novembre 2016

La société d’assurance mutuelle de l’ARC (ARC Ltd) traite actuellement un décaissement d’environ 8,1 millions de dollars au gouvernement du Malawi pour soutenir sa réponse à la sécheresse, suite à la mauvaise saison agricole de 2015/16.

Le ministre des Finances, de la Planification économique et du Développement du Malawi, l’honorable Goodall Gondwe, a déclaré: «Le Malawi se félicite du paiement de l’ARC Ltd, compte tenu des défis importants pour obtenir des financements pour venir en aide aux millions de ménages affectés dans le pays.»

Les fonds seront décaissés dès que le plan du gouvernement sur l’utilisation du versement de l’assurance – connu sous le nom de Plan final de mise en oeuvre – est approuvé par l’ARC. Il s’agit d’une procédure standard pour les décaissements de l’ARC, qui devrait avoir lieu à la fin du mois de Novembre.

Contexte

ARC Ltd émet des polices d’assurance pour le compte de ses États membres africains. Tout décaissement est fondé sur les résultats de son modèle de risque lié à la sécheresse, Africa RiskView. En étroite collaboration avec ARC, chaque État personnalise le modèle afin que celui-ci reflète son profil de risque historique lié à la sécheresse, ainsi que ses pratiques agricoles actuelles.

Le Malawi a souscrit à un contrat d’assurance paramétrique contre la sécheresse auprès de l’ARC Ltd pour la campagne agricole 2015/16. Dans un premier temps, aucun paiement n’a été déclenché car le modèle indiquait un faible nombre de personnes touchées par la sécheresse. Cependant, l’estimation de la population touchée par le gouvernement du Malawi était beaucoup plus élevée, suggérant une divergence avec les résultats du modèle.

L’ARC a donc lancé une étude technique approfondie. Elle a tout d’abord examiné la performance du modèle tel qu’il était initialement personnalisé par le Malawi et a constaté que le modèle avait fonctionné comme prévu, compte tenu de ses paramètres et des données de précipitations satellitaires utilisées. Les données satellitaires étaient conformes aux données sur les précipitations au Malawi.

Puis, l’ARC a mené des études sur le terrain, ainsi que des enquêtes sur les ménages en partenariat avec des techniciens malawiens, dont des chercheurs du Centre pour le développement agricole et rural (CARD) de l’Université d’agriculture et des ressources naturelles de Lilongwe (LUANAR).

Il résulte de cette analyse que les agriculteurs cultivent davantage un type de culture différent de celui qui avait été retenu dans le modèle. Les agriculteurs sont passés ces dernières années à la culture du maïs à court-cycle (nécessitant une période de croissance de 90 jours), alors que la personnalisation du modèle prenait en compte une variété de maïs nécessitant, pour sa part, une période de croissance de 120 à 140 jours. Les précipitations en 2015/16 étaient particulièrement défavorables au maïs à cycle court, de sorte que la modification de cette hypothèse de culture dans le modèle a donné un résultat très différent.

Lorsque l’ARC a corrigé cette hypothèse de culture dans le modèle Africa RiskView, les résultats ont donné lieu à un modèle qui offrait une représentation raisonnable de la situation sur le terrain. Cela a donc entraîné un décaissement au gouvernement du Malawi, selon le contrat d’assurance révisée.

Les travaux de l’ARC ont confirmé que le moteur technique Africa RiskView est une plateforme de modélisation robuste. Cependant, le fait de devoir modifier les données critiques dans le cas du Malawi met l’accent sur la nécessité de formuler des hypothèses appropriées et réalistes, basées sur les meilleures données récentes disponibles lors de la personnalisation du modèle.

Le président de l’ARC Ltd, le Dr Lars Thunell a déclaré: « Le cas du Malawi a montré qu’une attention accrue est nécessaire pour valider les données d’entrée nationales fournies pour le modèle. La capacité d’un modèle à représenter la réalité dépend de l’exactitude des hypothèses de départ et des données. Sur la base d’une nouvelle personnalisation, fondée sur une hypothèse plus précise par rapport au type de culture de référence, un contrat d’assurance modifié a été émis pour le gouvernement du Malawi et un paiement a été déclenché. »

L’ARC est une organisation d’États membres dont l’objectif est de garder ses membres au cœur de son action. L’ARC Ltd n’est pas seulement une société d’assurance commerciale, mais fait partie d’une institution de développement établie sous le leadership des États membres de l’Union africaine, y compris le Malawi.

Le Dr Ngozi Okonjo-Iweala, Présidente du Conseil d’administration de l’Institution de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques, a déclaré: «L’ARC a été créée par les gouvernements africains dans le but de leur fournir les outils et le soutien nécessaires pour mieux gérer les risques liés aux catastrophes naturelles. L’ARC soutient le Malawi et continue à aider le pays à élaborer une stratégie globale et efficace de gestion du risque de sécheresse.»

***

A propos de la mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC)

L’Institution de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques (Institution de l’ARC) a été créée en 2012 en tant qu’institution spécialisée de l’Union africaine (UA) par une Conférence de plénipotentiaires pour aider les États membres de l’Union africaine à améliorer leurs capacités à mieux planifier, préparer et répondre aux catastrophes naturelles. L’objectif de l’Institution de l’ARC est d’aider les États membres de l’UA à réduire le risque de pertes et dommages causés par des phénomènes météorologiques extrêmes touchant les populations africaines en fournissant, par une assurance contre le risque souverain, des réponses ciblées aux catastrophes naturelles, d’une manière plus rapide, rentable, objective et transparente.

Pour plus d’informations, visitez: www.africanriskcapacity.org

La société d’assurance de l’ARC (ARC Ltd), créée en 2013, est une filiale financière de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques.

L’adhésion au groupe d’assurances 2015 de la société comprenait les pays qui ont souscrit des contrats d’assurance afin de couvrir les saisons agricoles au cours de l’année civile commençant le 1er mai 2015; le groupement 2015/2016 comprenait la Gambie, le Kenya, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal. Les membres de l’ARC Ltd incluent également ses contributeurs en capital, le Royaume-Uni (par le biais du Département du Développement International) et l’Allemagne (La KfW banque de développement au nom du ministère fédéral de la coopération économique et du développement BMZ).

Pour plus d’informations, visitez: http://ltd.arc.int

***
Pour de plus amples informations, veuillez contacter: info@africanriskcapacity.org
Tél: +27 11517 1640; +27 11517 1535

***

PRESS RELEASE – Malawi to receive USD 8M insurance payout to support drought-affected families

Click here to download the PDF version.

JOHANNESBURG, South Africa / LILONGWE, Malawi / HAMILTON, Bermuda, 14 November 2016

The African Risk Capacity Insurance Company Limited (ARC Ltd) is processing an insurance payout of approximately USD 8.1 million to the Government of Malawi to support its response to the drought which resulted from the poor 2015/16 agricultural season.

The Minister of Finance, Economic Planning and Development for Malawi, Honourable Goodall Gondwe, said: “Malawi welcomes the payout from ARC Ltd given the significant challenges in securing financing to support the millions of affected households in the country.”

The payout will be released to Malawi as soon as the Government’s plan on how the payout will be used to respond to those affected by drought – known as the Final Implementation Plan – is approved by ARC. This is standard practice for ARC payouts, and is expected to take place by the end of November.

Background

ARC Ltd issues insurance policies to its African Member governments; any payout thereof is based on results from its drought risk model, the Africa RiskView. In close consultation with ARC Ltd, the model is customised for and by each country to reflect the country’s historical drought risk profile and current farming practices.

Malawi bought a parametric drought insurance policy from ARC Ltd for the 2015/16 agricultural season. The policy did not initially trigger a payout, because the model indicated a low number of people affected by the drought. However, the Government’s estimate of the impacted population in Malawi was much higher, suggesting a discrepancy in the results of the model.

ARC investigated the discrepancy through extensive technical work. It first examined the performance of the model as it was originally customised by Malawi, and found that the model had performed as expected given its parameters and the satellite-based rainfall data used. The satellite data was in line with Malawi’s ground-based rainfall data.

Subsequently, ARC conducted extensive fieldwork and household surveys in partnership with Malawian technical experts, including researchers from the Centre for Agricultural and Rural Development (CARD) at the Lilongwe University of Agriculture and Natural Resources (LUANAR).

This work revealed that farmers had switched to a greater extent to growing a different type of crop than that assumed in the model. Farmers shifted in recent years to planting maize with a 90-day growing period, compared to the maize variety with a growing period of 120-140 days as assumed in the customisation of Malawi’s model. The rainfall pattern in 2015/16 was particularly unfavourable to the shorter cycle maize, such that correcting this crop assumption in the model resulted in a very different modelled outcome.

In fact, when ARC re-customised the Africa RiskView to correct this crop assumption, it resulted in the model outcome providing a reasonable representation of the situation on the ground. This in turn triggered a payout under the revised policy to the Government of Malawi.

ARC’s work confirmed that the Africa RiskView technical engine is a robust modelling platform. However, having to correct key data in the case of Malawi emphasises how critical it is to make appropriate and realistic assumptions based on the best-available and current data when customising the model.

The Chair of ARC Ltd Board, Dr. Lars Thunell stated: “The case of Malawi has showed that heightened attention is necessary in validating national input data provided for the model. Any model’s ability to represent reality depends on the accuracy of starting assumptions and data. Based on the re-customisation using a more accurate assumption on reference crop type, an amended insurance policy was issued to the Government of Malawi and a payout has been triggered.”

ARC is a Member State organisation, and its aim is to keep its Members at the centre of its work. ARC Ltd is not merely a commercial insurance company, but part of a development organisation established with the leadership of African Union Member States including Malawi.

Dr. Ngozi Okonjo-Iweala, Chair of the African Risk Capacity Agency Board, further stated: “ARC was founded by African Governments with the objective of providing them with the tools and capacity to better manage natural disaster risks. ARC Ltd stands by to support Malawi and to continue to help the country develop a comprehensive and effective drought risk management strategy.”

***

About African Risk Capacity (ARC)

The African Risk Capacity Agency (ARC Agency) was established in 2012 as a Specialised Agency of the African Union (AU) by a Conference of Plenipotentiaries to help African Union Member States improve their capacities to better plan, prepare and respond to weather-related disasters. The objective of the ARC Agency is to assists AU Member States to reduce the risk of loss and damage caused by extreme weather events affecting Africa’s populations by providing, through sovereign risk insurance, targeted responses to natural disasters in a more timely, cost-effective, objective and transparent manner.

For more information, please visit: www.africanriskcapacity.org

The African Risk Capacity Insurance Company Limited (ARC Ltd) was established in 2013 is a financial affiliate of the African Risk Capacity.

Membership in the company’s 2015 insurance pool included the countries which took out insurance contracts to cover agricultural seasons during the calendar year starting 1 May 2015; this 2015/2016 pool consisted of The Gambia, Kenya, Malawi, Mali, Mauritania, Niger and Senegal. – The members of ARC Ltd also include its capital contributors, the United Kingdom (through DFID) and Germany (KfW on behalf of BMZ).

For more information, please visit: http://ltd.arc.int

***

For further Information, please contact:

info@africanriskcapacity.org
Tel: +27 11517 1640; +27 11517 1535

***