NOTICE DU GROUPE ARC SUR LA PANDÉMIE DE CORONAVIRUS (COVID-19)

  • News
African_Risk_Capacity

Johannesburg, Mercredi 25 mars 2020 : En réponse à la pandémie de COVID-19, la Mutuelle panafricaine de gestion des risques (https://www.africanriskcapacity.org/) a annoncé des mesures sanitaires et sécuritaires pour aider à endiguer la propagation du coronavirus parmi son personnel et les pays où elle est physiquement présente, ainsi que pour fournir un plan de continuité des opérations.

Dans son message adressé au personnel de l’ARC, mercredi 18 mars, le Sous-Secrétaire général aux Nations Unies et Directeur général de l’ARC Mohamed Beavogui a indiqué que l’objectif des mesures est d’assurer la sécurité du personnel de l’ARC, des membres de leur famille et des communautés dans lesquelles ils vivent. «Nous faisons de notre mieux pour faire en sorte que vous soyez protégés, en sécurité et en bonne santé en ces temps perturbés que nous traversons et pour être en mesure de rester efficaces et efficients dans la manière de nous acquitter de nos obligations envers nos États membres, donateurs et autres parties prenantes, même à des niveaux minimum acceptables », a-t-il affirmé.

L’ARC a adopté un plan de continuité des opérations détaillé pour aider à prévenir, gérer et atténuer les effets de la pandémie sur le personnel et leurs familles, mais aussi pour maintenir ses opérations en cas d’aggravation de la crise en Afrique.

Par conséquent, les mesures suivantes ont été mises en place :

1. La réduction du nombre de personnel qui travaille du bureau jusqu’à un niveau de présence «indispensable pour la continuité des activités », tel qu’établi par le Directeur général et conformément à notre plan de continuité des opérations ;

2. Le reste du personnel de l’ARC travaille à domicile depuis le lundi 16 mars, pendant que nous surveillons et évaluons la situation en Afrique du Sud et dans le monde ;

3. L’ARC a mis en place des systèmes virtuels, y compris des visioconférences au lieu de réunions physiques, jusqu’à nouvel ordre, pour s’assurer que son travail avec les États membres et les partenaires ne soit pas inutilement entravé par la situation actuelle. Par suite, tous les engagements des parties prenantes nécessitant des déplacements locaux ou à l’étranger, y compris les conférences, ateliers et séminaires, ont été reportés jusqu’à nouvel ordre ;

4. Tous les employés de l’ARC récemment rentrés d’une mission officielle dans une région très infectée par la pandémie de COVID-19 ont été invités à se mettre en quarantaine pour une période d’observation obligatoire de 14 jours ; et

5. Conformément aux règles de l’OMS concernant la réponse au COVID-19, tout le personnel, les membres de leur famille et les parties prenantes sont encouragés à ne pas paniquer à propos du coronavirus, mais plutôt à prendre toutes les précautions nécessaires pour rester en bonne santé, conformément aux précautions individuelles de protection, alors que nous continuons de suivre l’évolution de la situation.

CONTACT MEDIA :

M. Chinedu Moghalu

Spécialiste principal en communication

Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC)

Mob: +27 (0) 83-308-7068

chinedu.moghalu@africanriskcapacity.org

chinedu.moghalu@wfp.org

À propos de l’ARC :

La Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC) est composée de l’Institution de l’ARC et de la Société d’assurance de l’ARC (ARC Ltd). L’Institution de l’ARC a été créée en 2012 en tant qu’institution spécialisée de l’Union africaine pour aider les États membres à améliorer leurs capacités afin de mieux planifier, préparer et répondre aux catastrophes météorologiques. L’ARC Ltd est une mutuelle d’assurance offrant des services de transfert de risques aux États membres à travers la mutualisation des risques et l’accès aux marchés de la réassurance. L’ARC a été créée sur la base du principe qu’investir dans la préparation et l’alerte précoce grâce à une approche de financement innovante est très rentable et peut économiser jusqu’à quatre dollars pour chaque dollar préalablement investi.

Avec l’appui du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la Suède, de la Suisse, du Canada, de la France, de la Fondation Rockefeller et des États-Unis, l’ARC aide les États membres de l’Union africaine à réduire les risques de pertes et de dommages causés par les événements météorologiques extrêmes affectant les populations africaines en apportant, à travers une assurance souveraine des risques de catastrophe, des réponses ciblées aux catastrophes naturelles de manière plus opportune, économique, objective et transparente. L’ARC utilise désormais son expertise pour aider à lutter contre d’autres menaces majeures auxquelles le continent est confronté, dont les foyers et les flambées épidémiques.

Depuis 2014, 32 contrats d’assurance ont été signé, représentant 74 millions USD de primes versées pour une couverture d’assurance totale de 544 millions USD en vue de la protection de 54 millions de personnes vulnérables dans les pays participants. Davantage d’informations sont disponibles sur le site : www.africanriskcapacity.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *